En réponse au billet Facebook: De tout même des amis?

Mon présent billet est en réponse au billet Facebook : De tout même des amis? de David Morin. Je dois dire que je suis pas mal d’accord avec ce qu’il raconte dans son billet. Pour moi, Facebook est également un moyen de communiquer avec mes proches et de garder facilement le contact avec des amis/connaissances que je n’oserais pas appeler. Je me sers également de plus en plus du réseau pour suivre des compagnies et des groupes d’intérêts;  par exemple, j’ai déjà décroché un entretien en suivant un groupe qui s’intéresse au monde de la pub et des communications. De plus, mon dernier stage à l’étranger a été obtenu grâce à cette plateforme. Donc, dans mon cas, je dois dire que je ne me passerais plus de Facebook, par contre, je dois dire que je « poste » de moins en moins de trucs mais que j’observe beaucoup ce que les autres « postent ». Plutôt que d’écrire directement sur le « wall » (à part pour des trucs futils et pour montrer mon intérêt « like »), je communique désormais régulièrement via le service de courriel Facebook, comme ça c’est simple mais ce n’est pas tout le monde qui peut voir ce que j’écris à telle ou telle personne.

Je dois par contre avouer que, contrairement à David, je ne prends plus plaisir à partager mes photos personnelles, ce qui a même déjà causé friction dans ma dernière relation; monsieur était insécure et ne comprenait pas pourquoi je ne mettais pas des photos de lui sur mon profil(j’en avais une ou deux mais ce n’était pas assez pour lui)… À mes débuts sur la plateforme, j’ « uploadais » de nouveaux albums assez régulièrement, mais, ça n’a pas été long que j’ai cessé pour ne modifier que ma photo de profil une fois de temps en temps. J’ai cessé graduellement car ça m’inquiète de savoir que n’importe qui pourrait enregistrer mes photos, les modifier et les transmettre. Paranoïaque? Peut-être. N’importe que, plusieurs de mes « amis » gagneraient à être un peu plus « paranoïaque ». Je trouve que c’est assez spécial et même inquiétant de voir que certains n’ont aucune censure… Certains semblent oublier que ce n’est pas juste leur meilleur(e) copin(e) qui verra leurs photos… Bref, je suis d’avis qu’il vaut mieux se la jouer « safe ».

Bien que je trouve Facebook très pratique et utile, je trouve aussi que le réseau peut consommer facilement de notre temps si on n’est pas vigilant; suis-je la seule qui, lorsqu’elle voit un ami taggé dans une photo, fait le tour des 128 photos d’un album provenant d’un total étranger? Même si, finalement, il n’y a que deux photos de votre ami?!? Je me dis toujours que je n’ai pas rapport mais je continue à le faire! Une autre chose que je n’aime pas sur le réseau; depuis quelques semaines, je reçois des demandes de gens inconnus et je trouve ça louche. Ce qui me tanne également sont mes « amis » qui sont plus qu’adepte de Farmville, des petits tests aux conclusions douteuses et autres applications qui ne font que remplir votre mur de trucs inutiles et encombrants; vos cochons, pis vos clous, pis vos étoiles, votre horoscope du biscuit de malheur, vos kiwi coquins malins, etc. je n’en ai rien à cirer sérieusement… Ironiquement, ces personnes qui m’agressent le plus avec leurs « posts » ne sont pas vraiment des amis mais plutôt des personnes que je me suis sentie obligée d’ajouter… J’ai trouvé une solution dernièrement, j’ai découvert l’option de cacher les « posts » d’une personne et pour moi ça s’avère très pratique; mes « amis » peuvent veiller à leurs hobbies comme bon leur semble sans que je n’ai à endurer les « posts ».

Bien que la plateforme présente des pours et des contres et, même si certains craignaient que sa popularité fulgurante soit éphémère, selon moi, Facebook est là pour rester. Il n’y a pas une journée sans que je ne vois du nouveau contenu concernant Facebook, que ce soit dans un billet sur un blog, un bulletin par courriel, sur Twitter et, même, dans la presse papier traditionnelle.

Petite question en terminant; devrait-on supprimer un ex sur notre Facebook? Ce n’est jamais bien plaisant, par exemple, de voir les photos d’une nouvelle relation ou les commentaires émis sur une nouvelle flamme, mais, en même temps, on est un peu curieux et voyeur (du moins, je l’avoue, je le suis)…

Virginie

Publicités

Une réponse à “En réponse au billet Facebook: De tout même des amis?

  1. Pingback: Twitted by Virginie_

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s